Le radar de JM.

Author: Cyril  |  Category: Non classé

Nous resterons fidèles aux dames de l’astre goulu durant presque deux ans »….

Dames ?… Les propriétaires étaient deux amies. Deux associées, qui après avoir vendu leur restaurant près de Montmartre avaient comme beaucoup, été attirées par le soleil de Marseille. Ces filles d’une cinquantaine d’années, étaient présentées dans les guides « comme légèrement baba cool ». Pour moi, elles incarnaient la bobo attitude.

Leur restaurant ?  A l’entrée, des étagères en fer forgées supportaient des objets et produits bio, exposés à la vente.Des canapés et poufs très bas, entouraient des tables basses en zéliges. L’endroit était plutôt intime . Une impression certainement rendue par la couleur bleue Klein des murs, le choix de l’éclairage, et la petite superficie du lieu.

Nous comptions parmi leur premiers clients. Elles nous prirent en sympathie et se présentèrent plus intimement.

Mais avant qu’elles le fassent, JM avait déjà jaugé nos donzelles.

« Deux amies ?…Tu parles !

« Qu’est-ce que tu racontes ? »

« Mouééé…? Deux amies…? Deux gouines oui ! »

« Qu’est ce qui te fais dire çà ? »

« Une intuition. C’est mon radar qui me le dit »

AH !…. Ce FAMEUX radar que certains se targuent de posséder. Cet OUTIL infaillible… Heureusement pour nous qu’il n’équipe pas la flotte aérienne…

Moi : « N’IM…POR…TE QUOI… ».

« Mais Cyril, çà crève les yeux ! »

JM en plus d’être équipé de série, du fameux radar, a en option le :

« Il en est. Je l’ai vu je ne sais pas où, mais j’en suis sur, il en est… ».

Que répondre à çà, à part : « Où ? »…

En réponses on peut obtenir :

« Il est en photo sur Gaypics… » ou « Je l’ai croisé au sauna » ou « Cà tête ne m’est pas inconnue mais une chose est sure… : IL EST GAY ! ».

Est-ce une façon pour JM de se rassurer ? Comme sa croyance absolue que tout le monde le convoite ?.

C’est ce qui me plaît à penser. Ces certitudes me font jubiler intérieurement. J’en suis parfois à lui tendre des perches pour qu’il abonde dans ce sens.

Tout en dégustant, mon rouget accompagné de riz safrané je titillais JM :

« Et Clooney ? Tu crois qu’il est gay?

« Mais c’est sûr ! Ce mec pas marié qui dit se faire plein de gonzesses ? C’est pour démentir, c’est tout… »

« Mais toi JM, tu es marié et pourtant…. »

« MAIS c’est pas pareil ! »

Je constate : deux poids, deux mesures.

Bref, les dames de l’astre goulue se présenteront comme deux soeurs. L’une mariée depuis 25 ans et l’autre vivant une liaison avec un éditeur depuis 5 ans.

Un brin narquois : « Ah ! Tu vois mon JM faut peut-être penser à faire calibrer ton radar… »

Un brin vexé      : « Oui. Ohhh…. D’accord mais…. Mmmmm « .

Jusqu’au jour ou une des deux avouera qu’elles ne sont pas en réalité de vraies soeurs. Mais qu’elles se sentent comme telles car élevées ensemble.

Il n’en sufisait pas plus pour que mon JM exulte et revienne à la charge. Bien que nous ayons à quelques reprises aperçu leurs compagnons respectifs, mon JM persistera dans son idée première et n’en démordra plus.

Vainqueur         : « Alors ? Qu’est ce que je t’avais dit ? »

Résigné            : « Mais JM où veux-tu en venir ? Cà prouve quoi ? ».

Condescendant : « Mon pauvre ami… Mais tu n’as rien compris. Elles se gouinent. La preuve elles disaient être soeurs… Pouah ! Je l’ai tout de suite vu qu’elles ne l’étaient pas ».

Il aurait fallu être non voyant pour ne pas s’apercevoir de la supercherie. C’était comme-ci vous compariez une tasse en porcelaine de Saxe à une écuelle à cochon. Bien qu’un aveugle aurait eu aussi des doutes, tant les voix étaient différentes.

Insistant             : « A quoi t’as vu çà toi, qu’elles sont gouines ? ».

Suspicieux         : « Leur mensonge… Si c’est pas pour cacher qu’elles sont gouines ? ».

Peu convaincant : « Et leurs compagnons ? »

Sans appel         : « Et alors, je suis bien marié. »

Ce fut l’estocade de la mauvaise foi incarnée. Il y a bien chez JM : deux poids, deux mesures… C’est quand çà arrange la bête. Et contre çà, aucune démonstration ne pourra le faire changer d’avis.

Campés sur nos positions respectives, nous boirons nos cafés, sans pour une fois faire notre « vitrine-tour ».

C’est après cette période que JM connaîtra deux coups de foudre successifs qui le changeront profondément…

Leave a Reply